Gestion des risques à San Fernando

Cette fois c’est à San Fernando que se réalise la « socialización », le montage du programme de réduction des risques mené par la municipalité d’Ambato.
Réunion entrecoupée par un autre événement sur la place du village : la venue très attendue de la directrice du ministère de l’éducation de Ambato pour résoudre un problème important : sur 600 enfants, 100 n’ont pas accès l’école faute de professeur… La commune est rurale et n’attire guère le corps enseignant.

Mes deux activités

Aujourd’hui premier cours de chant: c’était génial! Désormais, j’ai deux cours: capoeira et chant, je les aime tous les deux beaucoup. La capoeira consiste à faire des saltos, des coups sans toucher et des exercices de gym; en gros c’est un mélange de gym, de sport de combat et de musique. Quant au chant, pour le moment ça consiste à travailler sa respiration et à chanter juste et longtemps.

J’ai hésité entre le chant et l’orchestre des enfants, mais j’ai trouvé que l’orchestre était un peu trop débutant.

Quant à Aurore, elle est inscrite à un cours de danse contemporaine, elle est enchantée, et elle aime beaucoup sa tenue!

Le volcan Chimborazo depuis Ambato

D’un peu plus près…

La semaine fut rythmée mais le vendredi soir dépaysant: petit resto en ville suivi d’un spectacle de danse indienne donné dans un des théâtres d’Ambato. Danses sacrées et danses du ventre à l’honneur, quel exotisme !
Samedi à 5h du matin Eric part a vélo rejoindre un groupe de cyclistes, il est de retour à midi après avoir roulé 60km sur un parcours tout sauf plat! Nous enchaînons ensemble avec le matériel de camping et l’envie de mieux connaître le volcan Chimborazo, tout proche de chez nous. Pourchassés par les bancs de brume nous bivouaquons sous la bruine mais le lendemain le volcan se dévoile, et la route pour le refuge nous régale d’observation de nombreuses vigognes, tellement gracieuses. Léonie et Aurore cheminent ensuite vaillamment du premier refuge au deuxième, dont l’altitude, à leur grande joie, dépasse celle du sommet du Mont Blanc de 230 mètres ! A 5042m d’altitude, il n’y a pourtant pas encore de neige… c’est le privilège des andinistes qui doivent poursuivre avec un guide, des crampons et piolets !

Ambato – Baños à VTT

Parcours organisé par Tungurahua Adventure Team.

Gestion des risques à Picaihua

Toujours dans le cadre du programme de réduction des risques, mené par la municipalité d’Ambato, cette fois dans la commune de Picaihua, spécialisée dans le travail du cuir.

 

Latacunga, au pied du Cotopaxi

Un important exercice d’évacuation se prépare à Latacunga, à 35km d’Ambato, en cas d’éruption du volcan Cotopaxi.

Rencontre de l’équipe municipale de Pinllo

Programme de réduction des risques face aux évènements naturels, coordonné par la municipalité d’Ambato. Par chance, nous avons l’occasion de participer à ces réflexions dans notre quartier de Pinllo, là où se trouve l’école d’Aurore et Léonie.

 

Tambo condor

3 jours de camping à Tambo Condor, près du volcan Antisana, avec la fondation NEO, des volontaires Ecuasol, des enfants de Quito, des ateliers de reforestation, la construction d’une serre, des condors, des colibris…

Municipalité d’Ambato

Divers rendez-vous pour organiser une conférence sur la construction para-sismique…