Mesures au Reventador

Du 29 au 31 octobre, je retrouve Silvana Hidalgo, Jean Battaglia, Freddy Vásconez, Marco Almeida et Francisco Vásconez à côté du volcan Reventador, à l’auberge du même nom. L’équipe franco-équatorienne de l’Instituto Geofísico (Quito) et du Laboratoire Magmas et Volcans (Clermont-Ferrand), met au point des protocoles de mesures simultanées de gaz, de températures, et d’activité sismique, lors des éruptions du volcan. Patience indispensable pour un volcan souvent dans les nuages !

Finalement, l’équipe n’est pas encore prête à quitter l’auberge et ses facilités logistiques, alors elle me confie une radio, le tracé GPS, et me dépose au départ du chemin qui conduit jusqu’à la caldera ! 3 heures de marche dans une forêt dense et humide pour déboucher dans la grande caldera au pied du volcan… la végétation est arbustive, depuis les dernières coulées de laves en 2002, la vue est dégagée et le spectacle est grandiose, en particulier le son des explosions. Quelle puissance. J’ai même la chance d’apercevoir le volcan entièrement dégagé. Je m’installe sur le banc du camp des géophysiciens, et profite de la scène pendant 3 heures. Je suis de retour à 15h, les collègues m’attendent comme promis, et je les remercie chaleureusement pour cette sortie mémorable.

Le lendemain soir, France, Aurore, Léonie, Régis, Aurore, Jeanne, Marie, Marie-Laure, Alexanne et Antonin arrivent à leur tour à l’auberge, au coucher du soleil, juste à temps pour voir le volcan en pleine éruption.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *