Quito ?

Atterrissage de nuit. Les montagnes viennent à nous dans l’avion, on les distingue qui se découpent au milieu de Quito illuminé. On n’a même pas l’impression de descendre en se posant à 2600 mètres d’altitude !

Dans la voiture qui nous emporte après minuit vers notre auberge, la cumbia et la musique andine du poste donnent le ton… Ça me ramène 20 ans en arrière, lors de ma remontée à pied de l’Amérique du Sud.

Retrouvailles avec la joyeuse équipe des volontaires que la formation à Lunteren en Hollande, en juin dernier, a déjà bien soudé. Les filles sont généreusement adoptées par le groupe, heureuses.

Soleil soleil soleil. Parcs, sourires, déjeuners à 2$, exotisme. Des fraises, des mangues, de la pastèque, des bananes, des avocats et j’en passe. Mais les intestins n’absorbent pas un tel changement sans tortiller, il faut se restreindre…

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *