Condors près de l’Antisana

Voilà, nos amis bretons sont arrivés ! Dom, Gwenn, Léonie et Lucien ont atterri hier à Quito. Ils récupèrent leur voiture de location et je les mène directement vers la Réserve Ecologique de l’Antisana. J’ai réservé une chambre pour eux dans une belle auberge, en pleine nature, à 3500m d’altitude. Il fait frais, mais le poêle est déjà allumé. On grignote pain-avocat-bananes sans tarder car la fatigue du voyage et le décalage horaire se font sentir. Aurore, Léonie et moi campons près de l’auberge, France est restée à Ambato pour préparer l’exposition imminente sur les risques naturels (inauguration le 6 août).

Dès l’aube, je grimpe au-dessus de la falaise voisine, les condors sont là. Wow. Même depuis l’auberge, chacun peut les observer, tout en prenant le petit-dej. On se rapproche un peu, ils tournent autour d’une colline voisine, ils sont 7 ou 8. Fascinants.

En suivant la petite route déserte qui mène au lac Mica, réserve d’eau douce pour la ville de Quito, nous observons d’autres condors, beaucoup d’oiseaux, des cerfs, des chevaux sauvages, des lapins… Petits et grands sont ravis ! Mais au-dessus de 4000m, quelques maux de têtes se font sentir… c’est que nos amis étaient encore au niveau de la mer la veille. De retour à l’auberge, le mal d’altitude se confirme pour les plus jeunes, nous décidons de descendre et prenons la route jusqu’à Ambato. L’autoroute des volcans (panaméricaine) nous offre un panorama superbe, toutes les montagnes sont dégagées, en particulier le volcan Cotopaxi. Nous retrouvons France à la maison, à une altitude plus raisonnable (2600m).

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *