Ascension du volcan Chimborazo

Le plus au sommet d’Equateur, 6263m ! C’est aussi le point du globe le plus éloigné du centre de la terre. Même s’il est bien endormi, le volcan se mérite ! Nous n’avions pas réussi, début janvier, lors de notre première tentative… Multiplier les ascensions dans les 5000m auparavant pour bien s’acclimater à l’altitude, manger des pâtes, dormir et boire beaucoup ! Pour trouver des sommets de plus de 6000m, c’est dans les Andes, en Alaska ou en Himalaya. Fred, collègue volontaire, et moi, étions très motivés, et notre préparation s’est avérée suffisante. La « nuit » précédente fût courte : couchés à 19h30, levés à 22h30, et pas facile de dormir à 4850m… Départ de la tente à 23h hier soir, sous un beau ciel étoilé, arrivée au sommet à 6h ce matin, juste avant le lever du soleil. Seule pause pendant l’ascension, celle pour chausser les crampons et s’encorder. Beaucoup moins de neige que début janvier, il a fallu emprunter un itinéraire plus long car la route directe remonte dans des éboulis instables et dangereux lorsqu’il n’y a pas de neige. Au sommet, il faisait -15°C, et avec l’altitude, nous avions du mal à parler ! Grosse fatigue, mais très heureux, devant un paysage incroyable. Un autre monde, peu connu de la plupart des équatoriens. Seuls au sommet, nous avons doublé deux cordées dans la montée, chacune composée d’un guide et d’un client, qui n’ont visiblement pas supporté l’altitude.  Nous ne l’aurions pas fait sans guide; Nato nous avait aussi mené au sommet du Cotopaxi 9 jours plus tôt, et il y retourne la nuit prochaine ! A mon retour à Ambato, Aurore me dit qu’elle voudrait grimper sur un volcan elle aussi. Après avoir gravi les géants qui nous entourent, j’ai bien envie d’aller en explorer d’autres, en famille. Et continuer à prendre la mesure des menaces dont nous parlons au quotidien dans le cadre de notre mission de prévention aux risques sismiques et volcaniques.

Un grand merci à Petzl pour l’équipement de montagne !

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] quelques kilomètres plus loin, près de leurs maisons, à 4200m d’altitude, au pied du Chimborazo. Quelle vie différente de celle des habitants d’Ambato, 1700m plus […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Répondre à Neiges du Carihuairazo – Vagabond / Latitude Zéro Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *