Une exposition au cœur d’Ambato

Avec la fin de l’année scolaire se sont achevés mes ateliers pour écoliers. Et ô bonheur, ils se sont vu remplacés par un projet culturel, non sans liens avec mon passé : la conception puis la réalisation d’une exposition, pour sensibiliser aux risques naturels qui pèsent sur notre douce ville d’Ambato.
Le lieu trouvé, prêté pour un mois, fut le merveilleux centre culturel de la UTA où nous accompagnons si souvent Aurore et Léonie pour leurs activités de danse, chant ou théâtre; ici, l’amitié nous a ouvert les portes.

Deux mois de préparation riches en rencontres, dans les méandres d’institutions ou avec des personnes d’âge mûr ayant vécu le terrible tremblement de terre qui détruisit Ambato en 1949. Deux mois à la recherche de matériel photographique, à interviewer, à faire des demandes officielles, à définir le concept de l’exposition, à dessiner un cheminement, imaginer une scénographie… Bref, à connaître de manière plus intime notre ville, ses habitants, ses fonctionnements et ses failles géologiques!

Le concept final ? Une exposition qui sensibilise grâce à 3 axes indissociables : l’histoire afin de se souvenir, la science pour comprendre les phénomènes (tremblements de terre, volcanisme, glissements de terrains) et augmenter son savoir, et enfin l’art pour impacter et enchanter. Avec pour fil rouge une ribambelle de messages de sensibilisation jaunes vif, courts, choisis pour leur résonance avec chaque partie de l’exposition.

On ne peut omettre une dernière partie, qui fonde dans son histoire le peuple ambateño: « la Fiesta de la Fruta y de las Flores« . L’initiative de créer une fête comme réponse à la tragédie de 1949 est unique en son genre. Ainsi est né le festival le plus connu d’Ambato qui depuis 1951 a permis de redresser l’économie d’Ambato et d’en faire la 4eme ville la plus productive du pays. Elle me permet par la même occasion de distiller un peu de gaîté et de couleur dans notre exposition ! Costumes de reines d’Ambato pour des défilés, affiches chatoyantes…

Je dois aussi remercier Eric pour sa contribution scientifique : grâce à ses contacts au sein de l’Institut Géophysique de Quito, à son bon sens et à ses connaissances en sismologie, nous avons pu réunir de précieux documents et écouter des scientifiques passionnants lors de l’inauguration et de conférences.
En effet, profitant de l’événement, nous avons organisé tout un programme d’ateliers et de conférences afin de sensibiliser le plus grand nombre. Ainsi se déclinaient les semaines : les mardis artistiques (dessin et théâtre sur le thème), les mercredis de la science (ateliers de premiers soins par la Croix Rouge et conférences en soirée), les jeudis pratiques (ateliers simulations, et outils sur téléphones intelligents) et enfin les vendredi cinéma !

Résultat, trois mois intenses et passionnants pour moi, de nouveaux amis ambateños et d’autres projets en perspective… Avec Léonie et Aurore, nous venons justement de rendre visite à Paty Falcony, la designer en costumes de fêtes, qui nous a ouvert son atelier!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *